Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

Algérie : L'arbre, la forêt, le doigt et la lune.

 

Tout le monde connait les expressions du genre : « l’arbre qui cache la forêt » ou « regarder le doigt qui montre la lune ». Mais, bien souvent "connaître" n’est pas "savoir".

Depuis des années, l’Algérie est sous la férule d’un chef de l’État qui « castre » les institutions. Il se pose en régent plénipotentiaire et fait porter à l'Etat le poids de sa déchéance physique. Le conseil des ministres est réduite à se réunir quand « il peut ». Le fait est connu, mais quel savoir en est tiré ? Qui voit en cela une illustration de la patrimonialisation de l’État, une illustration de la prédominance de logiques prétoriennes ?

Dans ce pays où les seules politiques menées, avec méthode et constance, sont celles de la monétisation frénétique des ressources naturelles, de la programmation inflationniste de projets pharaoniques dont l’importance réelle est proportionnelle à leurs capacités de cumul des retards et d’empilement des avenants, on trouve encore des quidams qui s’étonnent de la mise aux enchères des mandats électifs. Quelques dizaines de millions pour un mandat de « maire », quelques centaines pour celui de « député », en dinars bien sûr. Les sérails et les cours ont leurs mœurs… Malgré cela, tant de porteurs de la parole publiques font encore semblant de débattre !

L’opinion est braquée sur avril 2014. Le régent rempilera ou ne rempilera pas ? À partir de quoi faut-il répondre à cette question ? Se laisser aller à commenter les bruissements du sérail est une promesse certaine de fourvoiement. Alors, où trouver les éléments de réponse ?

La recomposition du gouvernement Sellal est un élément utile (« parlant »). Conseil constitutionnel et ministères régaliens - intérieur, justice, information, défense – sont verrouillés et mis sous le contrôle de prétoriens. Tout le monde le voit, mais qui en conclut une disqualification de l’échéance prochaine ? La récente restructuration du DRS, dont on ne sait s’il s’agit d’une élimination ou, au contraire, d’un renforcement de la police politique est un autre élément de réponse qu’éclaire la philosophie générale des nouvelles lois sur les associations, la profession d’avocat, …. Si des hésitations demeurent, alors il faut consacrer un peu de son temps à suivre les programmes des chaines de télévisions parapubliques –Echourouk et Ennahar- outils de propagande et de provocation.

En fait quelle est la question ? S’agit-il de savoir si l’état de santé du régent est un empêchement à son maintien, ou s’agit-il de savoir s’il est un empêchement à l’exercice du pouvoir ? Seulement, au service de quoi se trouve ce pouvoir ? Les réponses sont déjà données. Les conditions de l’empêchement, réunies depuis longtemps, n’ont pas amené l’activation de l’article 88 de la constitution. En outre, l’exercice du pouvoir – au sens de l’arbitrage entre les différents intérêts en présence- dans les conditions actuelles peut aisément être réduit à sa plus simple expression : un rôle symbolique inversement proportionnel à l’abondance de la rente et la facilité de son captage. À partir de ce moment-là, qui de tous les serviteurs de la bureaucratie mérite mieux que l’actuel régent d’occuper ce strapontin ? Les patriciens ont tant à partager qu’ils n’ont nul besoin d’arbitrage. Le butin est tel que même les officiels Français s’invitent ostensiblement au banquet.

Tout le monde commente le « montage » réalisé par l’Entv, mais qui s’intéresse à ce qui est plus significatif : l’attitude de la France. Ayrault s’est prêté à une mise en scène de mauvais goût, une mystification qui devait témoigner de la « fraicheur » du régent. Qu’est-ce qui a poussé le premier ministre français à se prêter à une telle forfaiture si ce n’est ce qui, par le passé, a poussé ses prédécesseurs, « socialistes » aussi, à jeter des ponts avec le parti fasciste de Abassi et Belhadj. Aux yeux de Paris, « Alger » est appelée, pour longtemps, à rester entre les mains des patriciens. La « boutade » du président français probablement pensée et calculée pour activer et légitimer la logomachie patriotarde des tribuns algériens réussit à faire oublier la connivence des oligarchies des deux rives.

Arrivé à ce point, comment ne pas conclure que si Bouteflika n’obtient pas le privilège de rendre l’âme sur le trône, celui-ci échoira à un autre « Bouteflika » ? On voit donc que la question n’est donc pas de barrer la route à un homme et que toutes les approches qui s’inscriraient dans cette logique ne peuvent que servir la régence et ses parrains.

 

Commenter cet article

GUELLIL 21/12/2013 14:46

Un message pour nous éveillez cher (es) Amis algériens et algériennes
il faut que nous cessions de focaliser notre attention sur les autres, je laisse aux historiens le soin de faire leur travail; sans oublier les medias concernant la responsabilité du passé et du présent de notre pays .
Ce que je sais, selon moi, cher (es)Amis , tous ceux ou celles qui ont fait du mal ou profite du système ou empêcher le développement de notre mère patrie l'Algérie et laisser notre fleurissante jeunesse au bord de la route ils rendront des comptes devant Dieu et devant nos Braves Chouhada Allah Yerhamhoum.
Il faut maintenant passer à autre chose: le développement de notre pays.
Arrêtons de tourner en rond et de perdre du temps .
je le redis une énième fois ,tous ceux et celles qu'ils étaient aux commandes de notre pays paierons lorsqu'il faudra passer de l'autre coté DIEU décidera de leur sort
D'autres communautés sont solidaires dans leur combat (ex:45000 arméniens EN FRANCE ont réussi à faire reconnaître leurs causes devant l'Assemblée de la république Française )
Nous somme plus de 4millions en France et Bientôt 40 Millions en Algérie nous n'arrivons même pas a communiquer entre nous !!!
Le Pire, Nous ne somme même pas en mesure de rendre hommage à nos martyres...
Dans un article récemment publié , parlant de l'irresponsabilité de nos dirigeants ne représentant en aucun cas la diaspora Algérienne. (article publié par mes soins dans la presse algérienne; adresse ci-jointe:
http://algerienetwork.com/algerie/quel-role-pour-la-diasora-algerienne/ )
Dans quelle direction se dirige notre pays? (hormis un mur)
Que va devenir notre jeunesse?
Toute cette jeunesse florissante qui s'immole dans le but d'attirer notre attention; tout ceux qui essaient de fuir en traversant la méditerranée au péril de leur vies.
Ces cas ne devraient t-ils pas nous interpeler?
A mon sens, chacun de nous est responsable d'une quelconque manière que ce soit de l'injustice qui est en train de se passer devant nos yeux.
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire"
Cette citation (Albert Einstein)
ne saurait mieux définir la situation dans laquelle se trouve l'Algérie!
Selon moi, il est indispensable d'agir selon nos besoins, et non selon la doctrine que nous dicte certain pays. Agissons pour notre jeunesse , nous ne pouvons pas accepter cette situation .

Cher (es) Amis la jeunesse est le pilier d'un pays prospère.
Nous devons bien cela à notre jeunesse et à notre pays et nos chouhada allah yerhamhoum
Rassemblons nous, imposons nos idées avançons ensembles pour un Objectif commun L'ALGERIE !
nous en somme capable, nous vallons autant que n'importe quel pays !
Oui Cher (es) Amis l'Algérie possède un potentielle de responsable à la hauteur, qui pourront apporter un bien-être et une bouffée d'oxygène a notre mère patrie Algérie , L'Algérie nous attends
Il faut bousculer l’État avec des projets cohérents, des idées novatrices. Ne laissons pas notre pays être géré par les Pays étrangers, nous avons les compétences pour le gérer nous même!
Nos CHOUHADA ALLAH YERHAMHOU se sont sacrifiés pour nous ALGÉRIENNES et ALGÉRIENS
Le seul moyen de remonter la pente: la parole!
Je pense que se mettre autour d'une table; quelque soit nos divergences, pour apporter des améliorations pour l'Algérie est un excellent moyen de s'en sortir.
Seul l'Algérie peut sauver l'Algérie.
Pour Information
Bonjour a vous tous et merci de m’avoir lu et prêter votre attention
Madame, Monsieur Veuillez ci-joint l'adresse de mon Blog est : http://algerlablanchealgerie.skyrock.com/
Qui illustre le malaise et le désarroi de nos émigrés algériens à l’étranger
Et la vie quotidienne des Algériens en Algérie
Plus un article paru sur la presse algérienne l’adresse est :
http://algerienetwork.com/algerie/quel-role-pour-la-diasora-algerienne/
plus un nouveau Blog a la mémoire du Président défunt Houari Boumediene
http://algerie-00213.skyrock.com/
Mon adresse Email: guellil-paris@hotmail.fr

حسبنا الله ونعم الوكيل
Cordialement Ismail GUELLIL