Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

Communiqué du COLLECTIF SOLIDARITE M'ZAB.

Un pas de plus a été franchi dans les agressions que subissent les populations mozabites. Il est macabre.

Kebaili Belhadj, 39 ans, père de famille de 3 enfants, a été lâchement assassiné à l'arme blanche à Ghardaia, le 19 janvier 2014.

La responsabilité du pouvoir algérien est totalement engagée dans cet acte. Habitué à des logiques de manipulations et de provocations, comme cela a été le cas en Kabylie en 2001, les attitudes racistes du pouvoir algérien ont naturellement mené à cet assassinat. .

Le pouvoir politique, en plus d'avoir impliqué les services de sécurité aux côtés des agresseurs, s'est attelé à renforcer les clivages confessionnels et ethniques qui ont servi de terreau aux confrontations.

Cette attitude est à inscrire dans les diversions qui entourent habituellement les élections présidentielles.

Ce n'est pas sans l'assurance d'une certaine impunité, accordée par avance par les capitales occidentales, que la régence d'Alger adopte ces attitudes criminelles. Les populations algériennes ont toujours affronté dans la solitude et l'indifférence, leurs bourreaux. Un pouvoir autiste et des appareils de sécurité retournés contre leurs populations.

C'est au mépris des droits humains élémentaires que ces actes odieux sont perpétrés. Nous alertons les opinions publiques nationales et internationales sans aucune illusion sur les forfaitures des autorités algériennes et des capitales occidentales compromises avec l'oligarchie d'Alger.

Les questions des droits culturels, identitaires et de liberté de conscience qui ressurgissent dans le M'zab se posent à toute l'Algérie et à une échelle plus grande, à l'Afrique du Nord. Elles doivent retenir l'attention et avoir le soutien de tous les démocrates de part le monde. Elles n'ont pas à être l'objet d'obscures manipulations, meurtrières de l'oligarchie dictatoriale, bénie par les puissances occidentales.

L'impunité accordée aux agresseurs découle de cautions économiques et géopolitiques qui tournent le dos aux intérêts des populations.

L'atteinte à la vie humaine, droit premier parmi les droits, est l'expression suprême de la répression comme instrument politique et de l'institutionnalisation de l'impunité.

Nous, membres du Collectif Solidarité M'zab, sommes déterminés à agir pour que cesse cette politique d'apartheid.

Paris, le dimanche 19 janvier 2014

Premiers membres :

 

Ait Bachir Ahmed

Ait Djoudi Ali

Baba Aissa Soad

Bakir Mohand

Bensalem Achour

Boukhlifa Zaher

Boumekla Madjid

Haddou Bariza

Hebib Youcef

Hireche Hacene

Lateb Azzedine

Matoub Malika

Gacem Mokrane

Ouachek Karim

Slifi Hocine

Tagzout Mourad

Zirem Youcef

Commenter cet article

k.lounas 10/02/2014 05:38

On ne peut demeurer froid ,indifferent a une telle tragedie, C'est le recommencement de ce qu'on connait si bein de ce pouvoir pourri ,dictatorial , qui ne s'humanisera jamais car trop d'interets sont en jeu pour lui.On assiste a une mise a mort d'un pan de l'histoire des berbere et de l'afrique du nord , par des sanguinaires qui ont planifies ca.Notre devoir en tant que amazigh et d'etre solidaire avec nos frères de Ghardaia, et notre perspicacite doit etre determinante quant a la suite a donner a la lutte a notre lutte en tant Amazigh , pour reprendre notre histoire et notre terre a ces hordes de sauvages qui font honte au genre humain.

Aurès 23/01/2014 22:04

si la paix devrait avoir un synonyme ce serait MZABI. Les mozabite, cette composante paisible et respectueuse du peuple amazighe est confrontée à des assauts de la haine arabo-islamiste entretenu par un régime aux abois.
la racine du mal est islamiste dans un pays qui construit 1 mosquée par jour depuis 1962, qui interrompe les programmes TV pour appeler à la prière, qui construit la mosquée la plus démesurée du siècle, qui autorise des chaines TV islamistes qui jettent en pâture des citoyens modernistes anti islamistes....
les islamistes tirent les ficelles de la haine anti amazigh et actionnent une police aux ordres d'un régime qui devient un outil de répression raciste contre notre peuple.

mak-tizi kemoume 21/01/2014 19:04

nous les kabyle avec vous .vous cette mes frères nous somme tous des berbère et nous somme pas des arabe . afousse dhagfous iwakane anawadh almarghouve

Unioniste 21/01/2014 08:07

La situation semble un cas isoler, sauf que cela a pris une dimension de simple accroc à des actions de liquidation ethnique ni plus ni moins, des pyromanes existent et le pouvoir doit prendre la situation en mains sans distinction aucune, la communauté Mozabite est connue de pacifique et de travailleurs non agresseurs, le pouvoir doit agir au plus vite, l'agresseur est connu, il faut sévir.

ryadh n bgayeth 20/01/2014 20:57

Si vous etiez a paris vous ne seriez Meme pa au courant de ce qui se passe au bled messieurs . Merci pour e communique et votre soutien vive imazighen thamazagha i y imaeighen a didi notre roi masensen