Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

L’amnistie ou l’effondrement.

Ouyahia - Bouteflika ont fait parvenir le dossier « de la révision constitutionnelle » aux dirigeants du Fis. Les boycotteurs discutent avec les dirigeants du fis. Le « front Rafdh » est une émanation du fis. Les « politiques » de tous bords se bousculent sur les plateaux de la télévision du fis. Les militants les mieux attentionnés nous expliquent que l’islamisme est « une réalité avec laquelle il faut composer ».

Faites ce que vous voulez ; vous n’aurez jamais la paix. Vous serez hantés par les morts d’hier et ceux de demain.

Le clivage avec l’islamisme n’est pas dans la violence consommée, celle de la dévastation de son terrorisme. Il est encore plus fondamental et donc insurmontable. Quel est le compromis qui peut être envisagé entre un Etat démocratique qui s‘interdit l’immixtion dans la sphère privée et un Emirat théocratique qui se fonde sur l’inquisition ? Entre la République qui n’admet nulle discrimination entre les citoyens et la théocratie qui ne reconnaît que le croyant ?

Tout le monde s’engouffre sur cette pente raide généreusement graissée par la clique Bouteflikienne. Celle-ci, si elle ne s’assure l’impunité la plus totale précipitera le pays vers l’abime. S’absoudre toutes ses forfaitures, par l’amnistie ou l’effondrement, telle est la perspective de la caste prétorienne. Tout le reste n’est que verbiage.

Commenter cet article

temzi 17/05/2014 15:52

"L'islam est religion de l'Etat" stipule la Constitution. L'amizighité est une constante nationale aussi; 1- Alors, pourquoi agréer des partis de ces obédiences ?? 2-Est-ce que le Fis détient, seul, l'exclusivité de la mouvance islamique (religion) 3-pour un Etat qui se respecte, qui
prétend être juste, pourquoi passer outre la Justice et réhabiliter ce parti ?