Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

L’interpellation de Mourad Dhina en France, est une nouvelle occasion pour de bruyants braiements des néo-défenseurs des droits de l’homme. A l’image de ce qui s’est fait lors des récentes péripéties  de l’activiste islamiste, Noureddine Belmihoub. Au moindre battement d’ailes de cette noria « opposante », tout démocrate est sommé de montrer « patte blanche ».


Alors qu’aucune information n’est disponible sur les raisons de cette interpellation, une compagne est menée pour exiger « une condamnation unanime », « sans exclusive ».  Cette cacophonie, des concubins du Fis, entend arracher une abdication des  démocrates, et obtenir d’eux une totale soumission à la nouvelle « opposition » au régime d’Alger.


Il faut « applaudir à ceci… », ou « s’élever contre cela.. », Sans quoi vous tombez sous le coup de fetwas qui vous déchoient de de toute qualité d’opposant, et de tout engagement démocratique. Le seul standard d’  « engagement démocratique » qui semble recevable dans cette opposition auto-proclamée est celui de la plate-forme de saint Egidiot.


Nouvelle hégémonie arbitraire totalement au service de l’islamisme. Il faut défendre Dhina, et se mettre à la « queuleuleu » derrière Zitout 007.


Le « passé » de ce Dhina est assez lourd pour ne pas faire, à la justice Française, l’injure de considérer qu’elle a été actionnée d’Alger. Sans préjuger des motivations qui ont conduit à son interpellation, il n’est pas exclue qu’elles soient liées au travail des juges anti-terroristes et à une connaissance plus fine de son itinéraire. Le silence que la presse française, pourtant friande de ce type d’évènement,  s’impose sur cette affaire suggère sérieux et gravité dans les charges qui pèsent sur cette ancien dirigeant du Fis.


En tout état de cause, le battage politico-médiatique de ses amis qui, cela dit en passant, continuent d’activer librement en France, vise à compromettre les militants démocrates dans une proximité contre nature avec un des crypto-islamistes déguisés en défenseurs des droits de l’homme et de la démocratie.

Commenter cet article

mohand 17/01/2012 11:42


De toute façon il m'étonnerait que son interpellation se soit faite à la légère. C'est l'erreur que font ses amis, en considérant que Paris aurait transgressé l'indépendance de son appareil
judiciaire, surtout son pan anti-terroriste, pour faire plaisir à Medelci. C'est là l'illustration flagrante de l'infantilisme de Zitout 007 and Co

Papa 17/01/2012 11:14


Il faut connaitre avec quel passeport circulait Dhina, puisqu'il a fuis l'Algérie et fait objet de mandat de recherche. Si C'est un passeport Algérien, qui lui a délivré? Si c'est un passeport
étranger, c'est un faux.