Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

http://s1.lemde.fr/image/2012/09/21/534x267/1763790_3_0413_rached-ghannouchi-chef-du-parti-islamiste_aa544e25556e509700f6ff417c7555f7.jpg

 

 

" Une Constitution ne peut être bâtie sur une majorité de 51% mais sur le consensus. Elle doit porter des idées claires avec lesquelles tout le monde est d'accord, et tant qu'elle inclut la référence à l'islam, ceci est suffisant."


" La charia est un sujet flou et il y a de mauvaises expériences au Pakistan ou en Afghanistan. C’est pour cela qu’une partie de la population tunisienne en a peur. Ceux qui refusent la charia peuvent représenter une minorité dans le pays mais cette minorité a une forte influence, dans les médias, l’économie, l’administration, donc il ne faut pas la négliger."

 

La référence à l'islam fonde l’intrusion du religieux en politique, et la constitution de clergés par le truchement de la formation de partis islamistes, modérés ou radicaux.

 

Les partisans de la liberté de parole, de conscience, d'expression et de pensé sont non seulement minorisés, mais désignés comme des embusqués dans des institutions névralgiques qu'ils sont accusés d'utiliser comme levier pour démultiplier le poids de leur expression dans la société.

 

L'expérience algérienne est le filtre le plus indiqué pour décoder le discours du guide tunisien.

 

lire l'interview publiée par le monde 18/10/12

Commenter cet article