Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

Qotidienoran[1]

 

Bouira

Plus d'une centaine d'incendies

Plusieurs incendies, notamment des feux de forêts, se sont déclarés dans la wilaya de Bouira; l'on parle de plus d'une centaine, selon des citoyens.

Farid Haddouche

 

Bien qu’avec le lancement des campagnes de prévention contre le danger des incendies de forêts, organisées avant chaque début de l’été dans le but de sensibiliser les services concernés et les populations, la mobilisation d’importants moyens humains et matériels, la mise en place de la colonne mobile composée d’une cinquantaine d’éléments de la Protection civile de la wilaya de Bouira et de la wilaya de M’sila, et la mise en place du dispositif de lutte contre les feux de forêts et récoltes, il reste que les incendies n’ont pas cessé de se déclarer. Ainsi, nous saurons que depuis le début du mois de juin dernier, plus de 120 foyers de feux ont été répertoriés, et rien que pour la période comprise entre le 10 et le 16 août en cours, 15 départs de feux ont été signalés dans les communes de Haïzer, El-Asnam, El-Adjiba et M’chedel-lah.

 

Les conséquences des incendies ont été alarmantes puisqu’il s’agit de la destruction de 15.639 arbres fruitiers, dont 6.370 oliviers et des centaines de figuiers. En ce qui concerne l’espace forestier touché, il a été fait cas de 600 hectares de pins d’Alep, 150 ha de maquis et de broussailles dévorés par les flammes.

 

Les régions les plus touchées sont : Tikjda, Haïzer, El-Adjiba, El-Asnam, Lakhdaria et Mezdour, où de grands foyers d’incendies ont été signalés cette semaine. Des villages limitrophes aux forêts ont été mis à mal et les populations menacées par l’ampleur des flammes qui dévastaient et gagnaient des espaces avec une rapidité inquiétante. Le dernier incendie déclaré fut celui de la forêt Errich, située dans la partie ouest à la lisière de la ville de Bouira, qui a tout aussi inquiété les habitations des villages attenants à la forêt. S’il est à déplorer des pertes énormes en matière de couvert végétal, par contre, il n’y a eu aucune victime hormis les supplices et les tourments subis par les sapeurs-pompiers et autres services concernés, qui ont bravé les ravageurs incendies pour les circonscrire.

Tizi-Ouzou

Tizi-ouzou

850 ha de couvert vegetal détruits en 5 jours

Le couvert végétal de la wilaya de Tizi-Ouzou ne cesse de se rétrécir, de jour en jour, durant cette période de canicule en subissant, rien que pour ces 5 derniers jours, une perte d’au moins 850 ha de différentes formations végétales, a-t-on appris mardi, auprès de la Conservation des forêts. Les superficies brûlées l’ont été suite au déclenchement de 48 incendies, à travers les différentes localités de la wilaya, dont notamment Yakouren, Zekri, Azeffoune, Tamgout, Mizrana et Fri-kat. Par strates végétales, elles se répartissent à concurrence de 345 ha pour les forêts, 315 ha pour les broussailles et à 90 ha pour les maquis, est-il précisé.

 

A cela s’ajoute la dévastation par le feu d’une centaine d’hectares de vergers arboricoles, peuplés d’essences rustiques, dont notamment les oliviers et les figuiers, arbres emblématiques de la région.

 

Le bilan de la campagne de prévention et de lutte contre les incendies, arrêté au 20 août courant, par le service de la Protection de la faune et de la flore, à la conservation des Forêts, fait état de la destruction, par le feu, d’un total de 4.825 ha de végétation, dont 2.670,5 ha de forêts, 666 ha de maquis et 908 autres de broussailles. Le nombre d’incendies qui se sont déclarés pendant l’intervalle de temps considéré s’est élevé à 335.

Au chapitre des arbres fruitiers, il a été déploré, selon une situation cumulée de la période indiquée, une perte d’environ 40.000 arbres, dont 36.000 oliviers, et ce, pour une superficie parcourue par le feu de 574 ha. Les incendies de récoltes n’ont pas été en reste, en réduisant en cendres une superficie de 6,5 ha de blé dans le périmètre céréalier de Draâ El Mizane.

 

En termes de chiffres, les pertes occasionnées cette année, par le feu, au patrimoine végétal de la wilaya de Tizi-Ouzou, sont estimées à quelque 112.000 ha, dont 48.000 de forêts, dépassant de plus de 13 fois celles enregistrées durant la même période de l’année passée, siège de 79 incendies ayant détruit 355 ha, toutes formations végétales confondues.

 

«Avec l’enregistrement d’un moyenne quotidienne de 10 incendies, nous avons vécu, cette année, une situation exceptionnelle, exigeant des moyens exceptionnels pour y faire face avec célérité et efficacité», a indiqué à l’APS, M. Ta-bti Moussa, Conservateur des forêts, pour mieux souligner la nécessité de «doter le secteur des forêts de moyens aériens d’intervention (hélicoptères), pour combattre le feu en des lieux inaccessibles, de par le relief fortement accidenté de certaines zones boisées».

 

Pour sa part, M. Skandraoui Mohamed, chef de service de la Protection de la faune et de la flore, a fait observer que la recrudescence, cette année, des incendies de forêts «a été favorisée par la réunion d’un cocktail d’ingrédients, dont notamment la forte canicule, la constitution d’un lit dru de combustibles fait de branchages cassés et d’herbes tassées sous le poids d’importantes quantités de neige qui se sont abattues sur la région. Ces chablis ont constitué un véritable conducteur entre la basse strate herbacée et les arbres», a-t-il expliqué. Faisant la part des choses, ce responsable a mis également, à l’index, le facteur humain, la persistance d’un vent léger du Sud, sans oublier le délaissement du travail de la terre.

Commenter cet article