Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par mohand

Il suffirait de « dialoguer » pour régler la crise malienne. Ou, à contrario, il suffirait plus tôt de « lancer un assaut » avec un bon « soutient » pour la régler !


« Dialogue » et « Offensive » occulte une chose essentielle : la guerre qu’il y a lieu de mener aux phalanges islamistes et aux à elles seules.


Le « dialogue » ne peut être engagé avec des terroristes notoires, et l’  « offensive » ne peut s’engager au prix de la liquidation de civils tenus en otages. Ce qu’il y a lieu de faire est quelque chose de plus intelligeant, de plus pragmatique, c‘est une entreprise d’isolement des phalanges islamistes, d’élimination de la tumeur maligne qui s’est greffée sur la crise malienne.


La force des terroristes islamistes, retranchés dans les villes de l’Azawad, n’est ni dans leurs effectifs, ni dans leur armement, elle est dans la réduction en boucliers humains des populations des centres urbains de l’azawad. Il faut donc soit se plier ; soit casser cette prise d’otage.


Le dialogue est à mener avec le Mnla. Et, l’offensive est humanitaire d’abord. Elle doit viser à soustraire les populations civiles au contrôle des phalanges islamistes.


Ce qui est en cours dans l’Azawad est la plus immense prise d’otage que l’humanité n’aie jamais connu. Il faut la traiter en tant que telle, et réduire au maximum les pertes en vies civiles.

Commenter cet article